(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Comment gérer le stress au quotidien

Annonce EB_300X250_fille_quai.jpgMalgré les différents aspects de la société qui ont évolué au fil du temps et qui allègent nos tâches quotidiennes, j’entends dans tous les pays où je me rends que le stress augmente d’année en année.

Il va sans dire que tout le monde vit un certain degré de stress qui est plus ou moins élevé dépendamment de la sensibilité de chacun et de sa capacité émotive et mentale à gérer son moment présent ainsi que ce qui en découlent. Cela dit, l’Ère du Verseau apporte beaucoup de changements dans nos vies. Ce phénomène se répète tous les 2160 ans, au début de chaque ère, et est une des raisons majeures de l’augmentation du stress chez les humains.

D’une part, c’est un privilège de vivre le début d’une ère, car il est possible d’évoluer beaucoup plus rapidement. D’autre part, c’est très difficile pour les gens qui refusent de s’ouvrir à ce qui est nouveau.

En faisant le petit exercice qui suit, vous pourrez vérifier si les situations stressantes de votre vie sont dues au fait que vous avez de la difficulté à accepter de nouveaux concepts, de nouvelles façons de penser et de vivre.

Prenez quelques instants pour lire les énoncés ci-dessous. Pensez à un exemple personnel en lien avec chaque énoncé et notez votre degré de stress entre 0 (aucun stress) et 10 (beaucoup de stress).

  1. Je suis perfectionniste au point de dépasser mes limites pour atteindre un but.
  2. Je crois que je suis responsable du bonheur de ceux que j’aime.
  3. J’ai si peu d’estime de moi-même que je me trouve nul·le, quoi que je fasse.
  4. J’ai sans cesse besoin de l’attention des autres pour me sentir aimé·e, ce qui me pousse à faire des pirouettes.
  5. J’imagine facilement des scénarios de malheurs, de malchance, d’échec qui pourraient survenir dans ma vie et/ou celle de mes proches.
  6. Je vis de l’insécurité financière.
  7. J’ai peur de me retrouver seul·e.
  8. Je fais tout pour être à la hauteur des attentes des autres.
  9. Je manque de temps et/ou j’ai peur d’en manquer.
  10. La maladie me fait peur (pour moi et/ou les autres)

Pour connaître le pourcentage de votre stress actuellement, additionnez les 10 réponses. Plus votre résultat est élevé, plus vous vous laissez diriger par votre ego. Vous l’écoutez au lieu d’écouter votre cœur et de vous donner le droit d’être humain. Quand vos actions ne vous apportent pas les résultats que vous voulez, c’est toujours parce que vous avez écouté votre ego. Si vous croyez que la seule manière de le faire taire est de l’ignorer ou de le chasser, c’est malheureusement le contraire qui se produit : il devient encore plus fort.

L’ego a besoin d’être accepté. Même s’il croit que les moyens qu’il tente d’imposer sont meilleurs que ceux dictés par votre cœur, il est primordial que vous reconnaissiez ses bonnes intentions. Il lui est impossible de connaître vos vrais besoins, car tout ce qu’il connaît, ce sont des jugements de valeur, des jugements de bien ou mal.

L’acceptation véritable produit sur nous le même effet que celui du soleil sur ce qui vit. Quand nous sommes dans notre cœur, qui est le symbole de notre lumière intérieure, nous sommes dans l’acceptation. Sans soleil, sans acceptation, sans lumière, donc sans énergie, tout finit par mourir peu à peu.

Mais avant de pouvoir vous accepter, vous devez prendre conscience du pouvoir de votre ego et que c’est ce qui vous rend stressé. Prenez un certain recul et observez-vous comme si vous regardiez un film, sans vous juger. Acceptez le fait que parfois vous vous inquiétez, vous êtes trop exigeant·e envers vous-même, vous dramatisez, etc.

Il est temps de vous ouvrir à cette alternative : acceptez-vous tel·le que vous êtes à chaque moment. 

Ne vous attardez pas sur ce que vous ne voulez pas être (par exemple : stressé·e, énervé·e), mais concentrez-vous plutôt sur ce que vous voulez être (par exemple : calme et centré·e). Gardez à l’esprit que ce que vous vivez n’est ni bien ni mal. Même si vous préférez demeurer calme et serein·e, cela vous est impossible à ce moment. Maintenant, pensez à trouver un autre moyen que celui que vous avez utilisé afin d’y arriver.

Avec l’acceptation, c’est-à-dire l’amour de soi, tout se transforme. En vous acceptant tel·le que vous êtes à chaque moment, vous vous rendrez compte peu à peu des merveilleux changements qui se manifestent en vous.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles et ateliers suivants :

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles intéressants!

Header_infolettre.PNG

Être bien, ça s'apprend