CONNAISSEZ-VOUS VOS VRAIS BESOINS ?

Tout d’abord, quelle est la différence entre un besoin et un désir ? Un désir se rapporte principalement au faire et à l'avoir alors qu'un besoin se rapporte à l'être. Par exemple, les désirs de manger du chocolat ou de paresser toute la journée peuvent répondre aux besoins d’être réconforté ou reposé.

Une grande partie de nos désirs ne répondent pas à nos besoins. C'est pour cela qu’ils ne sont pas satisfaisants. Pendant longtemps, quand j’étais déçue, je vivais des émotions ou sentais un manque quelconque, j’avais le désir de magasiner pour me faire plaisir. J'achetais par exemple une paire de souliers qui me plaisait, mais dont je n’avais pas vraiment besoin. En réalité, cet achat ne comblait pas mon être. Il donnait seulement l’impression de combler un vide à l’intérieur de moi.

Quel était mon véritable besoin alors?

Pour trouver mon besoin, lorsque je vivais une insatisfaction, un problème ou un malaise, je pouvais me demander comment je veux être en ce moment ou bien vérifier ce que cette situation m'empêchait d'être. Dans mon cas, ça m’empêchait d’être calme et relaxe. Ces deux besoins n’étaient pas comblés par une paire de souliers. J’étais peut-être joyeuse au moment de me la procurer, mais une fois revenue chez moi, la cause des émotions était encore là. Maintenant, je ne cours plus au magasin lorsque je vis une insatisfaction ou un problème.

C’est seulement en découvrant le besoin de l'ÊTRE que l’on peut identifier quels moyens utiliser pour arriver à cet état d’être. Les moyens s'expriment sous forme de désirs. Tout ce qu’on doit se rappeler au sujet d'un désir, c'est de se demander si celui-ci peut nous aider à être tel que l'on veut, par exemple calme et relaxe. Tout désir doit répondre à un besoin de l’être. Dans le cas contraire, un désir sera basé sur une peur de quelque chose ou de quelqu’un.

Le matériel n'est-il pas spirituel ?

Dans l’exemple ci-dessus, j’ai choisi par exprès de parler de souliers, car je sais que certains croient que pour être spirituel, on doit se priver de matériel. Cette croyance est désuète. Il s'agit surtout d'apprendre à apprécier le matériel sans y être attaché.

Revenons à l’exemple. Je désire m’acheter une paire de souliers. Je ne suis pas certaine si cela répond vraiment à un besoin, mais l’envie est trop forte et je l’achète quand même. Si je découvre ensuite que cet achat n’a pas comblé mon besoin, voilà une bonne occasion d’apprendre à accepter mes expériences.

Le fait de ne pas écouter un besoin ne veut pas dire que nous sommes fautifs, cela indique tout simplement que nous sommes humains. Il ne sert à rien de se sentir coupable. Nous remarquons que nous nous sentons mieux lorsque nous agissons en fonction de nos besoins, mais nous ne pouvons pas toujours le faire. Par contre, en devenant conscients que c’est intelligent parce que nous améliorons ainsi notre qualité de vie, cela nous sert de motivation.

Personne d’autre que nous-mêmes ne peut connaître nos vrais besoins. Nous sommes les seuls à pouvoir répondre aux questions suivantes : Ce problème m’empêche d’être comment? Ce que je désire en ce moment peut m’aider à être comment?

Quand nous n’écoutons pas nos besoins à cause de l’ego qui éveille des peurs et de la culpabilité, nous voudrions que les autres s’occupent de nos besoins, sans réaliser que c’est demander l’impossible. Nous créons ainsi un cercle vicieux de situations désagréables, d’émotions et de regrets à cause de nos nombreux besoins insatisfaits.

Je peux vous assurer qu’au moment où vous décidez de ce que vous voulez et que vous acceptez votre désir, les personnes autour de vous l'accepteront aussi. Quand une personne est dérangée par ce que vous voulez, cela vous indique que vous ne vous acceptez pas, que vous vous sentez coupable d’avoir ce désir ou ce besoin. Cette personne n’est qu’un reflet de ce qui se passe en vous. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire.

Pour terminer, je vous rappelle les questions efficaces à vous poser pour identifier ce que vous voulez :

  • Le problème que je vis m'empêche d'être quoi?
  • Comment je veux me sentir en ce moment?
  • Comment est-ce que je veux ÊTRE?
  • Quels moyens puis-je utiliser pour être ce que je veux / me sentir comme je veux ?

Peu à peu, vous saurez quand vous répondez à un besoin, car vous ressentirez un grand enthousiasme à l’idée d’avoir, de faire et d’être ce que vous voulez.

Lise Bourbeau

Voici des suggestions pour entreprendre une démarche intérieure plus en profondeur sur le sujet de cet article :

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles intéressants!

Banniere_infolettre 2022.png

Être bien, ça s'apprend